16/10 – Vélo – Sur les traces du « petit train Zaman »… au travers du plateau hesbignon

LE PARCOURS – Balade cycliste de 50 km

Le dimanche 16 octobre prochain, nous vous invitons à découvrir les vestiges d’une ligne industrielle créée en 1879 par un capitaine d’entreprise visionnaire tout en parcourant parmi les plus belles campagnes et les plus beaux villages de Hesbaye.

Mais tout d’abord, qui était ce fameux « Zaman » ? Chevalier d’industrie, il s’inscrit dans la lignée de ces industriels belges qui hissèrent la Belgique aux premiers rangs de la révolution industrielle.
Maître de carrières, il en gère une vingtaine dont les célèbres carrières de porphyre à Quenast occupant à l’époque plus de 1.200 ouvriers. En 1863, il crée une société de construction ferroviaire à Tubize où il emploie plus de 350 personnes. Il deviendra administrateur-délégué de la « Compagnie anonyme des chemins de fer de Tamines à Landen », future ligne 147 dont nous parcourrons un bref tronçon. Devenu gros propriétaire terrien en Hesbaye il se tournera vers l’industrie betteravière et contribuera à la création de deux sucreries à Ambresin et Boneffe. Grand précurseur, avant même la fondation de la Société des Chemins de fer Vicinaux, il obtiendra en 1878 la concession pour la construction et l’exploitation d’une ligne de chemin de fer à voie étroite (71 cm) reliant sur 9,5 km la gare de Noville-Taviers (sur la ligne 142) à la sucrerie d’Ambresin afin de transporter les produits de l’industrie betteravière, mais également des marchandises, des colis et même des voyageurs. En 1923 la S.N.C.V. reprendra cet axe ferroviaire et le mettra au gabarit métrique.

     

Photos :  1.La petite halte de Boneffe.   /   2.La vue la plus conue du petit train Zaman. Le convoi franchissant le viaduc métallique surplombant le Baty de Branchon    /   3.Le petit pont métallique de Wasseiges. 

Complètement disparu le train Zaman ? Fort heureusement pour notre randonnée, un certain nombre de traces et de vestiges subsistent : La gare de Noville -Taviers, les stations de Boneffe, Branchon, Wasseiges et Ambresin, le dépôt d’Ambresin, un pont métallique à Wasseiges et quelques remblais dans le paysage. Nous aurons également l’occasion de commenter sur place l’imposant viaduc de Branchon, hélas disparu, long de 157 mètres qui enjambait le « Baty de Branchon » à une hauteur de 5,5 mètres.

Une publication de choix : En 2016/2017, Monsieur André Delsemme, professeur d’histoire, tombe sur quelques photos du viaduc de Branchon. Intrigué par cet ouvrage inhabituel dans ces campagnes et par le nom de Zaman, il réunit des documents iconographiques et des sources écrites, ce qui fut le départ d’une recherche passionnante. Elle se concrétise par une publication très complète et abondamment illustrée dont nous nous sommes largement inspirés pour cet article, une exposition dans le cadre des journées du patrimoine 2017 et une seconde exposition en 2019. Nous l’avons interviewé en 2018 et l’avons publié dans le numéro 100 (Janvier 2019) de notre revue. Monsieur Delsemme nous fera l’honneur d’être présent lors de notre lunch de midi et de nous commenter sur les lieux mêmes ce précieux patrimoine.

Et pour se souvenir … Le Centre culturel d’Eghezée et le Gal Meuse@Campagnes ont décidé de décrire un itinéraire touristique intitulé « Balade sur les traces du petit train Zaman ». Pour ce faire, ils ont fait appel à notre asbl pour le repérage de terrain et le tracé cartographique et bien sûr à Monsieur Delsemme pour la partie historique. Le résultat est un joli folder illustré dont le Gal vous a réservé un exemplaire. Heureuse collaboration dont votre serviteur garde le meilleur souvenir.

 

Chaque participant engage sa responsabilité, se sent à même de parcourir cette balade de 50 km, assure sa propre sécurité sur le parcours, se munit d’une chambre à air de secours, et suit scrupuleusement les consignes données par les organisateurs. Toutes les informations détaillées et réactualisées sont disponibles sur le site de l’asbl. Vous pouvez aussi joindre l’association par mail info@cheminsdurail.be) ou par téléphone (081.657.596.)

Organisation par Jacques COUNET

Photo haut de page : Ambresin, les trois petits hangars dans la cour de la sucrerie. Ce sont les seuls bâtiments restants du dépôt du train Zaman.

 

 

 

 

 

Date de la balade

16/10/2022

Inscription

L’inscription s’effectue en ligne en complétant le formulaire disponible ci-dessous. La réservation et le paiement seront obligatoires. Il ne sera accepté qu’un maximum de 40 participants.

Coût

Comprenant le repas : membres 29€ ; non-membres 34€

Le montant est à verser sur le compte BE51 0682 1681 7962 au plus tard le 12.10.22 avec mention : « journée du 16.10.22 et le nom des participants ». Les inscriptions peuvent être bloquées plus tôt si le quota du nombre d’inscrits est atteint. Si le montant n’est pas sur le compte à cette date, nous ne pouvons garantir une place pour la journée.

S’y rendre

En train

Pour l’aller : -
Pour le retour : -

En voiture

Rendez-vous Commune de Ramillies, Place de la gare - Parking gratuit.

Le planning

– 09h00 : Accueil : RDV place de la Gare de Ramillies.
– 09h30 : Départ de la balade de 26 km avec explications.
– 12h15 : Accueil au « Relais de Wasseige ». Au menu : Quiche Lorraine accompagnée de sa salade – Roulé de dinde farci au fromage ail fines herbes ; Pomme de terre persillée et rissolée ; Poêlée de légumes – Duo de mousse au chocolat. Boissons au choix et à charge des participants.
– 13h30 : Départ de la balade commentée de l’après-midi : 24km.
– 17h00 : Retour à Ramillies.

S’inscrire via le formulaire

Inscription Balade 16/10/22

  • Ajouter les noms des participants
  • Nombre d’inscrits

    Communication pour le paiement : Date de la balade + Nom du/des participant(s)
  • Prix: 29,00 €
  • Prix: 34,00 €
  • 0,00 €

Se tenir au courant des prochains événements
et actions de l’association ?

Si vous êtes membre , vous recevrez automatiquement la newsletter